IMG_4337

La place était peuplée de déguisements. Les accès étaient ouverts derrière la scène du théâtre. Des masques pendaient dans le linteau des portes. On aurait pu voir les fantômes arriver par là et la peur qui hantait mon enfance réveillait mes souvenirs de pierres heurtées sur le chemin qui montait vers l’église derrière les corbillards, dans ce pays de toiles bleues et de charbon, borné au nord par une mer grise. Des traces de mains sur les vêtements rapiécés étaient peut-être celles de ma mère que je revois tournée vers la fenêtre donnant sur la rue jusqu’à l’affaiblissement du jour.

(texte écrit au cours d’un atelier d’écriture dans l’exposition des oeuvres de Mathilde Denize, visible au Centre d'art contemporain La Traverse jusqu'au 25 juin 2022)

IMG_4339

IMG_4338

IMG_4341

IMG_4342

IMG_4345