01 mai 2022

Cavale russe, de Célestin de Meeûs (éd. Cheyne)

Célestin de Meeûs, prix de la Vocation 2018, a publié chez Cheyne Cavale russe, une traversée des terres, de Vladivostok à Ostende, voyage qui semble ne jamais marquer l’arrêt, et quand il nous lit ce long poème, dans la rencontre aux Nouveaux Déchargeurs, il l'accompagne d’un geste de la main qui, peu à peu, donne la mesure. Voici un extrait.   (…) à six cent cinquante bornes de Vladivostok et c’est ici bien l’Est l’ultime frontière où tout un continent s’embagne — sur cette plage du bout du monde où je retire de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,