IMG_0570

Faute de grives, on mange des merles.

Je ne me souviens pas avoir déjà mangé des grives, ni même des merles. C’est une photo prise dans la Somme, et que j’ai reçue au début de cette semaine, qui m’a remis en mémoire cette expression, qui signifie : à défaut d’avoir ce qu’on veut, on se contente de ce qu’on a.

Dans cette expression, vous constatez que le verbe « manger » et le mot « merle » commencent par la même lettre.

Je vous invite à inventer des expressions construites selon ce modèle : « Faute de …………, on ………… des ………… ». Le verbe et le dernier mot de la phrase commenceront par la même lettre.

Exemples :
Faute de soleil, on attend l’averse.
Faute de bottes, on enfile des espadrilles.
Faute de véhicule, on partira à pied.

Les mots peuvent être au singulier ou au pluriel. Le second nom commun n’est pas obligatoirement un complément d’objet direct du verbe qui le précède (comme dans le troisième exemple).

C’est à vous main tenant. Proposez trois expressions (ou plus si vous voulez) et postez-les dans les commentaires ci-dessous. Merci.