Voici trois images. La plus connue de nos jours est sans doute la deuxième, qui date de 1863. La première, dont Manet a repris la composition du groupe en bas à droite, date du début du XVIe siècle et reprend elle-même une oeuvre perdue de Raphaël. La troisième est une photo de Clément Cogitore vue dans l’exposition du MAC-VAL, Le vent se lève, et m’a fait penser à la toile de Manet, dans un contexte différent, au début des années 2000. 

Marcantonio_Raimondi_-_Giudizio_di_Paride
Le jugement de Pâris

Lily-et-ses-livres
Le déjeuner sur l'herbe

fullsizeoutput_40cd
We are legion

Sans faire une analyse façon Histoire de l’art, je vous suggère d’imaginer que les personnages de Clément Cogitore sont des descendants de ceux de Manet qui, eux-mêmes, seraient des descendants de la gravure du XVIe siècle. La proximité des reproductions sur cette page du blog leur permet de se dire quelques mots. Je vous invite à donner la parole à l’un.e d’entre ces personnages.

Exemple :
Ben dites donc, les gars, qu’est-ce qui s’est passé en cinq siècles ? À notre époque, on était nus, on était forts, on était beaux. Ça n’était pas le paradis mais ça y ressemblait. Après ça, il n’y a que les filles qui se sont déshabillées ? Non, je ne peux pas y croire, ou bien on arrive à la pause qui a suivi la pose et les peintres ont choisi une apparence honnête. Mais le pire, c’est encore le XXIe siècle. Ça commence mal : tous habillés, masqués, et que des hommes ! Dans quel monde vivez-vous désormais ?

C’est à vous main tenant. Imaginez qu’un personnage d’une des oeuvres s’adresse ainsi à ceux des deux autres.. Et postez votre texte dans les commentaires ci-dessous. Merci.