Je viens de terminer la lecture d’un livre pour les jeunes intitulé Opération Salicorne dont le héros, Émile Titan (10 ans), va se trouver embarqué à son insu dans une sorte d’école d’espionnage. Sa formation va commencer avec quelques titres de livres — qui donnent envie de lire Jules Verne, Alexandre Dumas, etc. —, et des jeux d’anagrammes. Ces anagrammes vont accompagner l’aventure. Le livre, écrit par Baptiste Vignol et Vincent Baguian, illustré par Raphaël Gauthey, édité chez Poulpe-Fictions, compte 400 pages. Je ne vous en demande pas tant. Vous choisirez, dans la liste des anagrammes ci-après, trois mots (au moins) et vous construirez avec ces mots une petite histoire, ou une plus grande si vous voulez. Attention, ces mots être utilisés tels quels, faute de quoi ils ne seraient plus anagrammes.

IMG_0820

Liste des anagrammes :

calerions (du verbe caler)

caliornes (nom commun)

carolines (adjectif au féminin pluriel)

censorial (adjectif au masculin singulier)

clonerais (du verbe cloner)

éclairons (du verbe éclairer)

enclorais (du verbe enclore)

lacerions (du verbe lacer)

lacérions (du verbe lacérer)

recalions (du verbe recaler)

relacions (du verbe relacer)

salicorne (nom commun)

 

Exemple :
Corine allait se promener dans le parc à moins d’un kilomètre de chez elle. Elle ne l’avait jamais vu comme ça. Ce n’était pas l’automne qui lui faisait cet effet. Bien sûr les feuilles tombaient et les arbres avaient des couleurs exceptionnelles. Mais c’était surtout étrange : un peu moins de monde que d’habitude et, ce matin, elle aperçut un jeune homme assis tenant dans sa main un objet qui reflétait par moments la lumière du soleil. Elle resta hors du parc, un peu inquiète, se demandant qui était ce jeune homme et quels étaient ces signaux qu’il répercutait vers le ciel. « Si désormais nous ÉCLAIRONS le ciel, n’est-ce pas que le monde tourne à l’envers ? » Elle attendit le départ de l’inconnu pour entrer à son tour dans le parc. À l’endroit où il était assis, sous le banc et sous les feuilles qui s’y étaient amassées, elle aperçut un bout de papier qu’elle prit entre ses doigts avec beaucoup d’attention. Les lettres CAROLINES qu’elle y déchiffrait formaient un message sibyllin dont le sens lui échappait. Elle s’assit sur le banc dont l’assise n’était pas stable pour tenter de le comprendre. C’est alors que le jeune homme revint, un caillou dans la main. Il lui demanda de l’aider à placer ce caillou sous un des pieds du banc, ce qui le stabilisa. « Je me disais bien, lui confia-t-il, qu’à nous deux, nous CALERIONS plus facilement ce banc. Oh, vous avez retrouvé le message codé. Je ne peux vous en dire le secret, sinon qu’il doit échapper au règlement CENSORIAL dans lequel nous vivons sous prétexte d’état d’urgence sanitaire. » Sur ce il partit, laissant à Corine l’impression de n’avoir que rêvé cette rencontre.

C’est à vous main tenant. Choisissez les anagrammes et placez-les dans un texte que vous posterez dans les commentaires ci-dessous. Merci.