31 mars 2020

Lieux d'aisance, de Gérard Macé

Un des essais suivant le navire Arthur et ceux qui évoquent les parcours de trois médecins s’intitule Lieux d’aisance et cite Éloge de l’ombre. Je n’ai pas lu ce livre de Tanizaki mais les récits d’amis voyageurs et d’autres écrits m’ont dit ces différences culturelles (j’ose même cul-turelles) des pratiques intimes, ce lieu de « besoins », ce lieu de « faire ». Et, de même que Tanizaki dit qu’on « ne retrouve vraiment ses pénates que dans l’intimité des lieux d’aisance », Gérard Macé se retrouve dans... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 mars 2020

Le navire Arthur, et autres essais, de Gérard Macé (éd. Arléa)

Achevé d’imprimé le 9 janvier 2020, ce livre de Gérard Macé fait l’objet d’un dépôt légal en mars. Quelques jours avant le début du confinement en France. Il réunit plusieurs textes traitant d’épidémies et d’hygiénisme. La quatrième de couverture précise : « Les déchets s’accumulent, la menace écologique est majeure et les maladies refont surface. » En 1820 (le trottoir n’est apparu dans l’actuelle rue de l’Odéon à Paris qu’en 1802), on ne connaît pas encore les microbes. Le premier médecin que nous y rencontrons se nomme... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 mars 2020

La Vénus de Lespugue révélée, de Nathalie Rouquerol et Fañch Moal (éd. Locus Solus) - première partie

Quand j’ai commencé la lecture de la première partie de ce livre, je ne l’ai plus refermé. Certes, il y avait là de l’aventure, celle des découvreurs, des explorateurs de grottes, de celles et ceux qui, pas vraiment pas hasard, mais un peu quand même, mettent à jour des objets figés depuis des milliers d’années. Nathalie Rouquerol, préhistorienne et vivant à Lespugue, sait nous faire partager la griserie de ces découvertes. Et, tout aussitôt, les multiples interprétations qui se lèvent, souvent nourries de présupposés, notamment sur... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mars 2020

Les truffes

(…) les « truffes ». Ce mot de métier désigne tout ce que les lecteurs mettent ou laissent entre les pages des livres : feuilles d’arbre, pétales, brins d’herbe, trèfles à quatre feuilles, lettres, billets de spectacle, tickets de métro ou de bus, photos, notes de restaurant, bribes de tabac, cartes postales, cartes à jouer, allumettes, numéros de téléphone, restes de biscuit, rognures d’ongle, pailles, grains de sable…  (extrait du livre Le Pilon, de Paul Desalmand) Chaque marque-page raconte une histoire. Il a pu... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2020

Les portes de Thèbes, de Mathieu Riboulet

Il m’est difficile d’écrire à propos du livre de Mathieu Riboulet, Les portes de Thèbes. C’est un auteur que je découvre à travers ce livre, posthume, et qui parle de ce temps où la mort approche et qu’il le sait. Il l’inscrit d’abord dans une histoire familiale et part très vite dans un monde qui souffre ; les morts individuelles ne peuvent être détachées des violences du monde : guerres, attentats. Lui même apprend son cancer du foie juste après les attentats de 2015. « Le corps malade du monde, écrit-il, c’est le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 mars 2020

Deux livres de Patrick Bouvet

En mai et en novembre 2019, deux livres de Patrick Bouvet ont été publiés, l’un par les éditions de l’Olivier, Le livre du dedans, l’autre par les éditions JOU, Pistes Vol.1. Le second contient des textes déjà publiés entre 2001 et 2006 par les éditions Inventaire/invention. Ils en sont la plus grande partie. Ce livre est donc le plus ancien. Et c’est par celui-là que j’ai commencé. Je n’avais jamais lu les textes de cet auteur ou alors trop rapidement. Cette fois, je m’y suis un peu arrêté. Chaque partie forme une unité : un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mars 2020

Le Pilon, de Paul Desalmand (Quidam éditeur)

On n’est pas obligé d’être d’accord avec un livre pour l’apprécier. C’est ce que j’ai compris avec Le Pilon de Paul Desalmand. Il nous entraîne de façon originale dans la vie d’un livre dont on connaît le poids et la taille à la naissance, ou plutôt à la sortie de la maison d’édition. Nous n’en connaîtrons pas le contenu, sauf, ici ou là, quand il témoigne (sans doute sans le vouloir) de son époque, de ses opinions. C’est là que je ne peux pas être d’accord en tous points avec lui. Bien sûr comparer le client d’une librairie qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mars 2020

Rodney Saint-Éloi, aux Rencontres poétiques chez Tiasci - Paalam, en mars 2020

C’est sa grand-mère Tida qui lui a donné le goût d’apprendre, d’apprendre à lire, elle qui ne savait pas lire, et le goût de la poésie. Tida qui vivait près de son cercueil et fleurissait sa propre tombe. Telle est la vie en Haïti. Et Rodney Saint-Éloi est né à Cavaillon en Haïti. Sa grand-mère Tida lui faisait lire et répéter le Psaume 23 : « Le Seigneur est mon berger, je ne manquerai de rien ». Cette foi-là (« je ne manquerai de rien ») n’était pas qu’une parole en l’air. C’était une forme de volonté : ne... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mars 2020

Femmes de la préhistoire, de Claudine Cohen

On regarde la préhistoire à partir du temps où nous sommes. Et souvent, on projette sur elle les soucis de notre présent, soit en y cherchant une explication, soit en la forçant à justifier nos comportements. Il en est ainsi à propos des femmes dans la préhistoire. Absentes des recherches pendant très longtemps, on a voulu les limiter aux tâches domestiques comme si elles n’avaient pas participé à la chasse, aux cueillettes, aux dessins sur les parois des grottes, aux gravures, à la fabrication d’objets… L’examen des objets, des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2020

L'école des femmes, de Molière, mise en scène de Stéphane Braunschweig

C’est sans souvenir précis que j’ai regardé L’école des femmes, dans la mise en scène de Stéphane Braunschweig au Théâtre de l’Odéon, disponible gratuitement sur internet ces jours-ci. Il n’y avait que cette énigmatique petite phrase : « Le petit chat est mort ». C’est toujours étrange de regarder une pièce de théâtre seul, assis devant un écran. Les rires de la salle ne produisent pas le même effet que si j’y étais installé. Et puis, on regarde toujours à partir de là où et du temps dans lequel on est. On ne peut pas,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :