19 mars 2020

Seule la femme qui gratte le sol semble totalement étrangère à la folie des gens - dans l'exposition de Sarah Trouche

À l'occasion d'un atelier d'écriture dans l'exposition de Sarah Trouche, accompagné de textes de Francis Ponge, Le savon, et d'Henri Michaux, La vie dans les plis, j'ai écrit ceci : Peau, plis de la peau, tremblements, regardé dans les miroirs, moi. Est-ce moi ? Traversé par le soleil nombril du ciel, peau cuivrée creusée de rides sur le visage, autour des yeux, de la bouche qui parle. Est-ce mots, cris, aveux confiés à la terre dont elle garde l'empreinte, le tremblement.Peau, pierre merveilleuse, profonde, figée dans le plâtre ou... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,