album-cover-large-16107

Le livre premier vous a été présenté dans ce blog ici.

Le livre second est en trois parties, que conclut un épilogue, suivi d’un article d’Ariane Mathieu, historienne du Cambodge et du génocide Khmer rouge et journaliste au magazine «L’Histoire».

C’est que l’épreuve est difficile. Comment comprendre ce qui est arrivé au père de Louis si on n’a aucune information à propos de ce qui s’est passé au Cambodge ? Et si on n’a aucune information, c’est que la période des Khmers rouges a d’abord disparu, y compris des manuels scolaires. Il a fallu du temps pour qu’enfin les Cambodgiens puissent parler de cette époque douloureuse où plus d’un tiers des habitants du pays ont été tués. L’oiseau mort qui accompagne Louis dans cette terre de cendres explique ce qui est arrivé à son père et pourquoi il n’a pas pu venir en France avec sa mère. Dans l’épilogue, Louis et sa mère font un voyage au Cambodge pour tenter d’affronter la réalité. C’est éprouvant mais indispensable pour construire l’avenir.

On trouve aussi dans ce blog un autre article à propos du Cambodge, où il est question d'une rencontre entre Paul de Brancion et Phet-Cheng Suor.