25 octobre 2019

Un poème de Dorothée Volut, extrait de son recueil ALPHABET

ALORS    PARCE  QU’IL  NOUS  RESTE  DES  ENFANTS, D’ACCORD   ALLONS  VOIR  LES  ARBRES.   LA  TERRE GLISSE. LE BATTEMENT DES AILES SEULES AU MILIEU DES TRONCS. LE VENT FAIT TOURNOYER DES PETITES FEUILLES  SUR NOUS.  LE MOT TOUJOURS EXISTE. CE N’EST  PAS  CE MANÈGE  ÉCHOUÉ  AU FOND DU PARC. ON    INVENTE   DES   MOUVEMENTS    AU   LIEU   DE REGARDER  LES  OMBRES,  PUIS  ON... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,