13 juin 2019

Côté ciel, notes d'atelier - Stéphanie Ferrat

Dans ces notes d’atelier, on est au plus près du travail de Stéphanie Ferrat. L’oeil qui « ne possède qu’une face », puis les mains qui « iront comme on creuse un puits ». Il est souvent question d’eau, de pluie. Il y a les papillons, les mouches, les guêpes, les araignées. Il y a un jeune sanglier, un renard, l’aboiement d’un chien et les chevaux, le cheval. Toute cette vie, et la peur qui va avec. « Dire, c’est déjà perdre l’imprononçable ». Cet aveu invite à ne garder que la trace. Cela résonne avec... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,