a3325047006_10

Deux jours après avoir publié sur ce blog un texte à propos d'une poignée de main entre Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur, il se trouve qu’on m’offre ce CD compilé par Rocé, qui commence avec un extrait de discours de Jean-Marie Tjibaou : « Nous sommes des hommes ayant une culture et cette culture il faut la montrer ; si on ne la montre pas, on pense qu’on n’existe pas. »

Dans le texte de présentation, Amzat Boukari-Yabara cite un entretien avec Jean-Marie Tjibaou paru en 1985 dans la revue Temps Modernes : « Le retour à la tradition, c’est un mythe ; je m’efforce de le dire et de le répéter. C’est un mythe. Aucun peuple ne l’a jamais vécu. La recherche d’identité, le modèle pour moi, il est devant soi, jamais en arrière. C’est une reformulation permanente. » Jean-Marie Tjibaou a été assassiné en mai 1989. Il avait signé les Accords de Matignon qui ont ouvert la voie au référendum d’autodétermination de la Nouvelle Calédonie qui s’est déroulé en novembre 2018.

D’autres textes et chansons composent ce CD, accompagné d'un livret très documenté de Amzat Boukari-Yabara et Naïma Yahi. Et se suivent les noms de Joby Bernabé, Lena Lesca, Alfred Panou, Léon-Gontran Damas, Slimane Azem & Cheikh Nourredine, Manno Charlemagne, Guy Cornely, Groupement culturel Renault, Colette Magny, Salah Sadaoui, Vo Nguyen Giap, Les Colombes de la révolution, Ho Chi Minh, Peloquin/Sauvageau, Francis Bebey, Pierre Akendengue, Eugène Mona, Dane Belany, Troupe El Assifa, Abdoulaye Cissé. J’y reviendrai peut-être plus tard.