9782330118532

Ça pourrait se passer aujourd’hui, ou dans quelques mois. Une famille est convoquée à la préfecture de Marseille. On y apprend que le père et la mère ont jadis changé légalement de patronyme et la préfecture indique que désormais on ajoutera sur leurs documents d’identité leur nom suivi de la mention « anciennement X ou Y ». C’est le retour à la chasse aux « métèques ». Dans la Grèce antique, « le métèque n’est pas un étranger, mais il n’est pas un citoyen pour autant ». C’est surtout d’abord la chasse aux Français d’origine arabe, qui sont assassinés ou disparaissent à Marseille, à Sète. Mais on tue aussi des Français d’origine arménienne et même italienne. Denis Lachaud démontre les mécanismes qui se mettent en place insidieusement, les milices agissant sans être jamais inquiétées par la police. Il montre aussi comment une résistance s’organise là où parfois on ne l’attendrait pas. Ce roman nous alerte : ce qui divise les humains est plus dangereux que ce qui les reconnaît semblables.