extrait de son recueil Les reflets du verbe

lesrefletsduverbe

Le jour s'enfuit
Et la nuit le suit
L'existence s'envole aussi
Emportée par la brise du temps
Les saisons s'évadent incroyablement
Et se dérobent sans faire de bruit

Des intervalles interminables
Des solitudes d'ennuis
Et quelques secondes de joie

Le passé, des vies monotones
Le présent, des oeuvres éphémères
Le futur, de sublimes fictions
Où vas-tu ainsi ?
Que fais-tu de moi ?

La lassitude de l'apparence
À suivre le hasard
L'errance des désirs
Seules les paroles résonnent
Contre le mur
L'impossible est plausible.