13463275665_624368bf0d_b

« À propos, savez-vous que le dey d’Alger a une verrue sur le nez ? »

Ce sont les derniers mots du texte de Nicolaï Gogol, Le journal d’un fou.

Le nez est aussi un titre du même auteur. Je me souviens avoir vu une oeuvre de William Kentridge à propos du Nez de Gogol. (photo ci-contre : Le nez de Nicolaï Gogol et Dmitri Chostakovitch, mise en scene et video William Kentridge, direction musicale Kazushi Ono, avec le choeur et l'orchestre de l'Opera de Lyon, dans le cadre du Festival d'Aix-en-Provence 2011. Photo: Pascal Victor/ArtComArt)

Aujourd’hui, alors que Gogol met son Nez partout, je vous propose de le mettre, ce nez, en filigrane, selon cette proposition qu’on trouve sur le site de l’Oulipo (suivre le lien dans la colonne de droite) : Dans un dictionnaire de référence, sélectionner un certain nombre de locutions contenant un mot donné. Effacer le mot dans chaque locution. Construire un court texte avec ce qui reste.

Le mot sera donc « nez ». Vous trouverez beaucoup d’expressions construites autour de ce mot.
Par exemple : un pied de nez - avoir le nez au milieu de la figure…
De ces deux expressions, vous tirerez une nouvelle locution : avoir le pied au milieu de la figure.

Facile ! C’est à vous main tenant. Cachez ce nez que nous ne saurions voir. Et postez vos courts textes dans les commentaires ci-dessous. Merci.