9782343143057r

Philippe Cibois a été prêtre de 1967 à 1969, puis il a quitté l’Église. Cinquante ans plus tard, ce livre témoigne de cette époque ; il se présente d’abord comme une confession, puis en propose une lecture « sociohistorique » replaçant le récit personnel dans le contexte de l’institution et interrogeant, entre autres, les notions de « vocation », d’ « agnosticisme », de « fiction salvatrice ».

Le « journal d’une confession » est une sorte de dialogue entre une fille et son père, et c’est un travail qui est fait à deux, exhumant les souvenirs et des documents du père, dans l’accompagnement de l’écriture et de l’organisation du texte par la fille. De cette manière originale, c’est le regard sur une génération de la génération suivante, sans jugement, avec la seule intention de comprendre en s’engageant soi-même. L’image que j’en retiens, c’est la visite que Claire fait à l’église St Sulpice pour y voir la fresque de Delacroix « La lutte avec l’ange ».

La deuxième partie du livre est l’analyse sociologique et historique des raisons de quitter l’Église. Philippe inscrit son départ dans la lecture des textes de l’Église (encycliques, Évangiles…) et des publications de l’époque faites par des acteurs de l’Action catholique, du groupe Échanges et dialogue… Il constate la diminution du nombre de prêtres, rappelle les revendications d’un certain nombre d’entre eux. Mais ce qui est remarquable dans ce livre, c’est qu’il explique la sortie de l’Église par un approfondissement de l’attitude religieuse. Être à l’écoute des autres, trouver et mettre en oeuvre dans les actions communes des valeurs éducatives, assumer ses responsabilités humaines. L’agnosticisme qui en résulte pourrait s’exprimer ainsi : « je sais que je ne sais pas ». 

Est-ce à dire qu’il faudrait ne rien faire ? Certainement pas. Philippe Cibois cite Cicéron qui recommande la « concorde tant au niveau individuel que collectif ». Il cite aussi Blaise Pascal : « Vous serez fidèle, honnête, humble, reconnaissant, bienfaisant, ami sincère, véritable. »