31 octobre 2018

Ce que n'est pas l'identité, de Nathalie Heinich

Renvoyant dos à dos les partisans d’une identité acquise une fois pour toutes dans le passé et les adversaires de cette notion conservatrice qui parfois vont jusqu’à nier toute forme d’identité, Nathalie Heinich examine les travaux multiples dont la liste serait longue mais il suffit d’en lire quelques titres pour voir à quel point cette question occupe la pensée contemporaine : L’identité malheureuse, Les embarras de l’identité, Malaise dans l’identité, Piège d’identité, L’identité c’est la guerre, L’illusion identitaire, Les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2018

Là où les chiens aboient par la queue, d'Estelle-Sarah Bulle

Dans la famille il y a d’abord Hilaire, « l’un des Nègres les plus noirs de la contrée », et Eulalie, d’une famille de « Blancs-Matignon ». Ces deux-là ont eu trois enfants, Antoine, l’aînée, Lucinde, la puinée, et Petit-Frère, le dernier. Eulalie est morte quand Petit-Frère avait un peu plus de trois ans. Ce sont donc ses soeurs qui ont accompagné sa croissance, si on peut le dire ainsi. Petit-Frère, c’est le père de la narratrice, venu en Europe dans les années 1960, et vivant à Créteil, dans le Val-de-Marne.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 octobre 2018

Brèves de plaisanterie, de Denis Donikian (octobre 2018)

Après les avoir publiées sur son site internet (suivre le lien dans la colonne de droite), Denis Donikian a publié ses Brèves de plaisanteries dans un ouvrage en juillet 2017. Dans sa préface, il en dit : « À y regarder de près, c’est l’improbable et la fragilité qui dominent dans ces variations intimes, extimes et parfois infimes du moi. (…) Le sourire importe autant que les armes. Mais l’interrogation est préférée aux certitudes, l’amour adulé plus que la peur. » Six de ces brèves (précédées du numéro qui les annonce... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 octobre 2018

Antoine Vitez, sa transmission, aux Déchargeurs, à Paris

« Metteur en scène, comédien, théoricien, professeur au Conservatoire national supérieur d'art dramatique… à ces multiples fonctions, Antoine Vitez ajoutera, en mai 1981, celle de directeur du Théâtre National de Chaillot. Il crée l'école de Chaillot et y enseigne à des artistes qui feront le théâtre des années suivantes. Il traduit lui-même des pièces grecques et russes qu'il monte ensuite, favorise le retour du théâtre pour enfantset l’entrée de la marionnette à Chaillot. Accueillant danse, concerts, cinéma, marionnettes,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 octobre 2018

Syllogismes

« On désigne traditionnellement par le mot de « syllogisme » une forme tout à fait spécifique de raisonnement dont l’étude prend sa source dans l’Organon d’Aristote. Le syllogisme est usuellement décrit comme cette forme d’argument contraignant qui comprend deux prémisses articulant deux termes à un troisième et qui conduit à une conclusion liant les deux premiers. L’exemple le plus couramment invoqué du syllogisme entendu en ce sens est donné par le fameux : Tout homme est mortel.Or, Socrate est un homme.Donc... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 octobre 2018

Dià, de Michele Spanghero, FIAC 2018 aux Tuileries, à Paris

Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 octobre 2018

FIAC 2018, Place de la Concorde, à Paris

Claude Parent   Kengo Kuma
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2018

FIAC 2018, Bassins des Tuileries, à Paris

 Kowei Nawa Pablo Reinoso
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2018

FIAC 2018 aux Tuileries, à Paris (suite)

François-Xavier Lalanne Isabelle Cornaro Vladimir Skoda Thomas Schütte Zhan Wang Henk Visch Richard Long
Posté par onarretetout à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2018

Patricia Castex Menier, à la rencontre poétique chez Tiasci Paalam, en octobre 2018

Patricia Castex Menier nous dit qu’elle commence par la fin, les épitaphes. Textes courts comme elle le fait souvent parmi lesquels j’entends qu’elle souhaite à la terre même de reposer en paix. De la terre, elle en vient au village, « il attend / un lieu reste immobile ». Un lieu avec ses morts qui « parlent trop bas », mais aussi une maison où venir « avec toi c’est mieux ». Et « si on doit toujours nommer la nuit / par le mot nuit », que dire de l’éternité, de l’infini ?... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,