Après les avoir publiées sur son site internet (suivre le lien dans la colonne de droite), Denis Donikian a publié ses Brèves de plaisanteries dans un ouvrage en juillet 2017. Dans sa préface, il en dit :

« À y regarder de près, c’est l’improbable et la fragilité qui dominent dans ces variations intimes, extimes et parfois infimes du moi. (…) Le sourire importe autant que les armes. Mais l’interrogation est préférée aux certitudes, l’amour adulé plus que la peur. »

Six de ces brèves (précédées du numéro qui les annonce dans le livre) seront notre rendez-vous mensuel.

labime

307
Entre deux tours danse la corde et se balance
Du sublime à l’abîme et de l’abîme au sublime
Et tous de courir se jeter dans le trou

311
Je mettrai ma main à baigner
Dans le sombre puits des délices
Qui fleurit au baiser de tes cuisses

327
Rendez-moi la liberté des chemins verts
La légèreté du corps la joie des pas dans l’or frais des soleils
Et qu’au sortir du dol pleuve la santé des montagnes

330
Infirmières filles de l’air pausaient en voyageant
Quand du fond de son lit le malade homme de plomb
Fixait le ciel mort du plafond

343
Ces collines couchées dans l’aube infinie
Rappel d’un corps caressé
Entrée dans un bain de lumière

358
Quand les oiseaux volent
Ils me volent
À la terre à la mer à l’éther

(Le dessin ci-dessus est de Mkrtitch Matevossian)

cover

Denis Donikian vient de publier Marcher en Arménie (20€)
Suivre le lien dans la colonne de droite

Retrouvez d'autres Brèves de plaisanterie dans ce blog : maijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre