CVT_La-metamorphose_675

Un bon appartement chaud et un Bonaparte manchot sont deux énoncés homophoniques, c'est-à-dire qui ont une prononciation identique. 

La variation homophonique

À partir d’un énoncé donné (un nom propre, une phrase), trouver le plus grand nombre possible d’énoncés qui soient entièrement ou partiellement homophones. 

Les oulipiens (suivre le lien dans la colonne de droite) ont ainsi joué, en 1973, avec le nom de Montserrat Caballé, inventant plus de cent occurences dont la plus souvent citée est sans doute : Mon Chirac a bâillé. Cette proposition oulipienne sonne aujourd’hui comme un hommage. Hommage et homophonie ont, d’ailleurs, en commun leurs trois premières lettres.

Pour vos homophonies de ce jour, je vous suggère de prendre le titre d’un livre que vous lisez ou que vous avez lu, et d’en tirer deux ou trois variations homophoniques.

Exemples :
La métamorphose : Là mets ta mort Faust - L’âme est amorphe, ose - Lame, étame, hors fosse.

Les misérables : Lait, mise et râble - Les miss Érable - Les miss errent, ah ! bleues…

Comme vous pouvez le constater, l’homophonie a souvent besoin de l’à-peu-près.

C’est à vous main tenant. Postez vos titres homophoniques dans les commentaires ci-dessous. Merci.