12 juillet 2018

Minuit en mon silence, de Pierre Cendors

Ce livre de Pierre Cendors prend ses racines dans une littérature de la fin du XIXe siècle. Et disperse ses éclats dans les mots d’Orphée, mort au front. Je pense à Gérard de Nerval ( « La Treizième revient… » écrit celui-ci ; « une horloge sonne treize coups… » lit-on dans ce livre), je pense à René Char (à cause du sous-titre « Lettera amorosa »), je pense bien sûr à Arthur Rimbaud (« Aube »). D’autres poètes sont là, dans cette guerre du début du XXe siècle, que je connais moins. Du poème... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,