Après les avoir publiées sur son site internet (suivre le lien dans la colonne de droite), Denis Donikian a publié ses Brèves de plaisanterie dans un ouvrage en juillet 2017. Dans sa préface, il en dit :

« À y regarder de près, c’est l’improbable et la fragilité qui dominent dans ces variations intimes, extimes et parfois infimes du moi. (…) Le sourire importe autant que les armes. Mais l’interrogation est préférée aux certitudes, l’amour adulé plus que la peur. »

Six de ces brèves (précédées du numéro qui les annonce dans le livre) seront notre rendez-vous mensuel. 

brevesdeplaisanterie

7
Avalanche de maux
Avalanche de mots
Et toujours la neige

16
L’arbre regarde le malade
Sain debout et vie couchée
Et la montre entre eux tout le temps 

22
À l’assassin qui a tué mon enfance
Je crie tue-moi encore
Et que ma mort te tue

37
Le pays qui vend à ses pauvres
Ce qu’il doit leur donner
Est un cimetière politique

47
Homme libre
Toujours tu chériras
La chair

51
Un nationaliste homme de paix
Reste un nationaliste
Comme un chien acrobate reste un chien