C’est une suggestion de Jacques Roubaud. Denis Donikian (suivre le lien dans la colonne de droite : PROSE POESIE 17 février 2018) en a repris le principe dans une récente publication sur son blog. Il s’agit d’écrire un poème dont les rimes ne seraient pas à la fin du vers mais au début.

Pour vous aider, j’ai emprunté un sonnet connu dont j’ai supprimé les milieux de vers, gardé les rimes finales, et modifié les débuts pour que d’autres rimes y apparaissent : « la treizième » et « la très », par exemple. À vous de compléter ces vers (vous n’êtes pas obligés de compter le nombre de pieds).

41768071

La Treizième …............……………………….première

Et c’est ………..............…………………………moment

La très………………..............………………..…dernière

Essaie ………………................……………….……amant

 

Aimez …………................……………………………bière

Celle ………………...............………………..tendrement

Et mes …………………...............………………tourment

C’est la ……………...............……………………trémière

 

Sainte ……………….................………………………feux

Rose …………………................……………….…Gudule

Cinq …………………................…………………..…cieux 

 

Ceint …………………...............………………….…dieux

Rosée …………………................……………………brûle

Sein …………………….................……………………yeux

 

Et merci de poster vos sonnets dans les commentaires ci-dessous.