IMG_4026

Vittorio Santoro

La quatrième installation qui concourait pour le Prix Marcel Duchamp s’intitulait « Il faut qu’une porte soit ouverte ou non fermée » (photo Massimo Rosa). On pouvait la voir sans y entrer à travers une fenêtre où était fixée une lame de guillotine. Si on entrait, on pouvait marcher sur un puzzle. Une planche était suspendue au plafond, l’autre extrémité touchant le sol. Au fond de l’installation flottait un drapeau. J’ai appris par la suite que d’autres drapeaux étaient installés dans la ville (mais je ne les ai pas vus). Sur le drapeau que j’ai vu au Centre Pompidou, était écrit : « Aujourd’hui je n’ai rien fait pour éviter l’inévitable ».

Je vous invite à écrire d’autres phrases commençant de la même manière (Aujourd’hui je n’ai rien fait pour…) et se terminant par un verbe transitif à l’infinitif (commençant par la lettre e, avec ou sans accent) suivi d’un nom complément d’objet (commençant par la lettre i). Trois phrases, ça serait bien.

Exemple :
Aujourd’hui je n’ai rien fait pour écouter les informations.
Aujourd’hui je n’ai rien fait pour essayer les instruments.
Aujourd’hui je n’ai rien fait pour escalader un iceberg.

C’est à vous main tenant. Postez vos phrases dans les commentaires ci-dessous. Merci.