« Ce volume rassemble un demi-siècle de réflexions dans une forme particulière de prose que j’appelle remarques. », écrit Jacques Roubaud. Il ajoute qu’il se compose de 15 sections de 317 remarques chacune. 317 étant un nombre premier, comme l’est aussi 2017, ce sera notre rendez-vous mensuel : vous trouverez, chaque mois, quelques-unes des remarques de Jacques Roubaud dans ce blog, précédées du numéro qu’elles ont dans le livre.

IMG_2897

3525. Se souvenir, c’est prévoir le passé.

3527. Un poème est image mobile de la poésie.

3558. Nuages : ciel plein de remarques.

3583. Un roman est d’abord cet objet matériel dans la bibliothèque, chez le libraire, sur la table, devant mes yeux, dans mes mains. Je peux, je dois le voir, le toucher. C’est un objet qui a de l’existence.

3590. Le temps essentiel du roman est le temps de sa lecture.

3596. Un roman est écrit pour être lu une fois. 

3715. Les images dans nos têtes sont le produit d’une installation par la mémoire.

3777.  C’est le roman qui doit être fait par tous (plusieurs), pas la poésie.

3779. Les poètes habitent, les prosateurs déménagent.