9782360544547

MC Solaar vient de publier un album dans lequel une chanson s’intitule « Géopoétique ». Un texte sans relief, des jeux de mots un peu éculés, et surtout le titre lui-même qui semble volé à Kenneth White.

Je viens de le lire dans La route bleue, un formidable récit de voyage que l’auteur a fait il y a pas mal d’années vers le Labrador (première édition 1983). C’est une lecture enfantine qui lui donne cette envie et, un jour, il est à Montréal. Ce livre dit les rencontres, les endroits rudes parfois, les gares où s’arrête le train, les peuples du « monde multiple ». Il est accompagné de poèmes et de souvenirs de textes, y compris des haïkus. Il débouche sur un long poème (Labrador ou le grand rêve éveillé), « une poésie / fluide comme le souffle » qui, après ce voyage au bout du monde, nous tiendra compagnie quand nous prendrons, comme Kenneth White, sur les conseils de Joseph Delteil, « le maquis de l’âme ».