20 novembre 2017

Marina Skalova, à la Rencontre poétique chez Tiasci-Paalam en novembre 2017

Quand Marina Skalova commence à lire Atemnot (Éditions Cheyne), les oreilles cherchent à reconnaître le français d’une part et l’allemand d’autre part , les deux langues dans lesquelles ce recueil est écrit. Mais la lecture de Marina est faite de telle sorte que cette dissociation est vaine : les deux langues n’en sont qu’une pour elle, prononcées de la même façon, dans une diction qui ne les différencie pas. Pour elle qui est née en Russie et qui vit en France et en Allemagne depuis l’âge de 3 ans (actuellement en Suisse), la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :