12 octobre 2017

L'amour et les forêts, d'Éric Reinhardt, mis en scène par Laurent Bazin

La mise en scène est imparable : nous sommes enfermés dans ce huis clos avec des personnages qui se mettront à nu devant nous, et d’autres sans visage. Les lumières, la structure (barreaux de la chambre, escalier, rideaux sur lesquels sont projetés des images ou les jeux d’ombres d’une forêt), tout ce qui se voit nous projette dans l’intimité d’un couple. De temps en temps une voix féminine semble témoigner, faire le lien, permettre de raconter ce qu’on voit, ce qu’on entend. Car le dispositif sonore a son importance : les voix nous... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :