FullSizeRender-5

L’amour et les forêts étant au programme du !POC!, salle de spectacle d’Alfortville (94), Éric Reinhardt et Laurent Bazin, l’auteur et le metteur en scène, ont rencontré le public à la Médiathèque. 

Éric Reinhardt, d’abord, nous a parlé de sa pratique de l’écriture. Ce ne sont pas des romans qu’il écrit, au sens où il n'y aurait qu'une histoire à dérouler. C’est un mélange particulier du réel et de la fiction, qui l’amène à évoquer sa propre vie dans ses livres, car c’est de là qu’ils partent. Et c’est de là qu’il crée ses personnages, certains étant des avatars de lui-même, d’autres étant mis dans des situations dont la proximité avec la société où l’on vit rend les contours poreux. C’est aussi une recherche du sensible, c’est-à-dire de ce qui sollicite nos sens, tous nos sens et pas seulement notre regard de lecteur. Cette quête du sensible est également dans le travail de mise en scène de Laurent Bazin. Il faut que ça raconte quelque chose mais ce récit doit pénétrer le spectateur. Tous deux parlent de leur amitié artistique et Éric Reinhardt lit, pour conclure la rencontre, les premières pages de son livre, L’amour et les forêts. Nous aurons en tête, quand nous nous installerons dans la salle de spectacle, l’échange de lettres que ces pages évoquent, comme si nous étions mis dans la confidence.