IMG_3574

Une chanson de Lola Lafon s’intitule Anna Livia. De toutes les références auxquelles s’attache ce nom, je retiens celle de James Joyce, Anna Livia Plurabelle. C’est un passage de Finnegans Wake où l’auteur joue avec les noms de cours d’eau. Dans ce texte de Joyce, un autre nom m’a arrêté : Maisons Allfou. Comme cela ressemble à Maisons-Alfort ! À l’époque où l’auteur écrivait Finnegans Wake, Alfortville était déjà distincte de Maisons-Alfort. Deux cours d’eau marquent ce territoire : la Marne et la Seine, dont le confluent s’insère entre Charenton, Ivry-sur-Seine et Alfortville. 

Mais laissons la géographie du Val-de-Marne. Vous connaissez de nombreux noms de rivières, de fleuves, notamment de France. Prenez-en trois (ou plus si vous voulez) et insérez-les dans des phrases où ils auront un autre sens, et parfois une autre orthographe. 

Exemple : Le loir s’en allant faire un somme se mit en kourou voyant qu’une villaine avait creusé chez lui et fait une mare au nid (maroni).

C’est à vous main tenant. Promenez-nous de rivières en fleuves en postant vos phrases dans les commentaires ci-dessous. Merci.