30 juin 2017

Un phare dans la nuit profonde, de Jacques Kraemer

Dans ce petit livre, Jacques Kraemer a publié des « propos sur le théâtre recueillis par Karim Haouadeg » et parus précédemment dans la Revue Secousse. Karim Haouadeg insiste, tout au long de cet entretien, sur le sens, sur le fait de savoir si « le théâtre, ça a du sens ». Jacques Kraemer lui répond qu’il ne se pose jamais la question du sens au préalable, que le sens est à produire « non seulement par l’émetteur (le metteur en scène), mais aussi par le récepteur (le spectateur) ». Puis il évoque son... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 juin 2017

Deux ateliers d'écriture en lycée

Au cours de cette année scolaire, j’ai animé deux ateliers d’écriture dans deux lycées de l’Essonne.  L’un au Lycée Clément Ader d’Athis-Mons (91) sur le thème « Pourquoi le théâtre ? » Au cours du premier trimestre, les deux professeurs impliqués dans ce projet, Yelena Susic et Laurent Bernal, ont récolté près de 150 textes autour de cette question. C’est à partir de cela, en réduisant peu à peu le nombre de ces textes par un jeu d’improvisations, tout en veillant à garder en tête la question, que s’est élaboré avec... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 juin 2017

Place de Tokyo, à Paris

Sortant du Musée d'Art Moderne, voici ce que nous avons vu, le 18 juin. Montage ou démontage ?
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juin 2017

Rêves inachevés, poèmes de Sabine Sicaud interprétés par Michèle Bernard

Michèle Bernard un jour a chanté un poème de Sabine Sicaud. C’était en 2006, parmi d’autres textes. Une Éducation sentimentale dont on n’a pas pu lire les dernières pages, et, pour écrire une chanson, elle disait : « J’ prends la vie entière, j' la coupe en morceaux / L’amour, la colère et les petits oiseaux / C’est tout ce que j'aime, en concentré, / La musique et les mots emmêlés / Qui s’envolent ». Le poème de Sabine Sicaud, c’était Jours de fièvre : « Ce que je veux ? Une carafe d’eau glacée ». Elle le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2017

POÉTIQUE : REMARQUES, de Jacques Roubaud - juin 2017

« Ce volume rassemble un demi-siècle de réflexions dans une forme particulière de prose que j’appelle remarques. », écrit Jacques Roubaud. Il ajoute qu’il se compose de 15 sections de 317 remarques chacune. 317 étant un nombre premier, comme l’est aussi 2017, ce sera notre rendez-vous mensuel : vous trouverez, chaque mois, quelques-unes des remarques de Jacques Roubaud dans ce blog, précédées du numéro qu’elles ont dans le livre. 1665 - Métrique et mur : sur un mur, à la peinture rouge, dans la rue de Moussy, cet... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juin 2017

Dans l'atelier de l'écriture on n'apprend pas à nager par correspondance, de Jean-Noël Blanc

Jean-Noël Blanc vous invite dans sa fabrique. Ce livre n’est pas un recueil de trucs, de procédés destinés à composer des romans. Cela ne s’apprend pas comme on apprendrait à l’école. Il faut distinguer l’analyse littéraire de la pratique de l’écriture. Et, en premier lieu, il faut oser. C’était aussi ce qu’écrivait en d’autres termes Patrick Laupin dans son livre Le courage des oiseaux. Si vous lisez bien le titre de Jean-Noël Blanc, soyez attentif à l’atelier de l’écriture : il ne s’agit pas d’atelier d’écriture. Il s’agit... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juin 2017

Dégât des eaux

Au début de cette semaine, un dégât des eaux a été constaté dans la librairie de la ville où j'habite. L'expression, tout le monde la connaît. Il s'agit bien des dégâts provoqués par des eaux. Singulier ou pluriel, le rapprochement de ces deux mots amène le jeu de cette semaine. Nous allons remplir des phrases avec des mots commençant soit par déga- ou des ga- (il faut entendre le son "a" et non "an" ni "ai") soit par déso- ; ces mots devront alterner dans vos phrases. Exemple : D'avoir désobéï, il fut dégalonné... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juin 2017

Passage au bleu, de Brigitte Giraud

J'ai cru, d'abord, que cette Brigitte Giraud était la romancière. Les poèmes que j'ai lu dans ce livre ne me rappelaient rien de l'auteur de Nous serons des héros, de Pas d'inquiétude, ou Avoir un corps. Et j'ai compris qu'il y avait une autre Brigitte Giraud. Voici un de ses textes : Trouver un ordreAssembler rassembler trierla pensée et les émotionsdans l'ordre des choses désordonnées,un aveugle clairvoyant du monde défait,des choses défaites,à remonter. Trouver une chose une seule chose,au moins une seule,un regard,un ligot des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juin 2017

Derain Balthus Giacometti, une amitié artistique - au Musée d'Art Moderne, à Paris

Quelquefois, les expositions collectives inventent des liens entre les artistes pour justifier leur rapprochement. Cette exposition au Musée d’Art Moderne s’appuie au contraire sur une amitié dont on peut suivre les traces réelles. Et les toiles exposées, plus qu’en montrer les similitudes, expriment les originalités de chacun des trois. Et c’est toujours intéressant de replacer ainsi les oeuvres dans leur contexte historique. Cela montre à la fois les références communes et la créativité de chacun. Ainsi, Giacometti n’est pas... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juin 2017

Last Work, de Ohad Naharin (Batsheva Dance Company) au Théâtre de Chaillot

C’est le film Mr Gaga qui nous a donné l’envie de voir ce spectacle. Nous attendions sans doute les mouvements d’ensemble puissants et précis, et tout commence avec des déplacements individuels, isolés, lents et presque au ras du sol, tandis qu’une femme en robe bleue court en fond de scène. Elle courra pendant tout le spectacle. Que fuit-elle ? Est-elle indifférente à ce qui se passe sur le plateau : rencontres, attroupements, tentatives de couples devant d’étranges personnages vêtus de robe noire et menaçants, tirs d’arme,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :