10 mai 2017

Inhumaines, de Philippe Claudel

Il y a quelques années, j’ai lu J’abandonne, un roman où, confronté à la mort de sa femme, un homme voulait tout lâcher, dans une société qui fonçait tout droit vers son propre néant, son obscénité. Il va cependant tenter de vivre parce qu’il le doit à sa fille, à présent que la mère de cette enfant est décédée.  Avec Inhumaines (pourquoi ce titre au féminin pluriel ? pour Histoires inhumaines ?), Philippe Claudel semble nous dire que nous y sommes, dans l’obscénité, que le comique du slip de Bigard (qui prétendait faire... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :