Michèle Bernard, dans son anthologie présentée dans ce blog ici, chante Qui a volé les mots ? Le refrain dit :

9782020307307-fr

Au voleur, au voleur, au voleur ! 
Qui a volé les mots, qui a volé les mots ? 
Encore ces Français quel culot, voler les mots ! 
Regarde ils en ont plein la bouche, plein les poches 
De tous ces mots piqués partout, 
Tu crois pas qu'c'est moche ?
Voler des mots sans en avoir l'air
Et les coller en douce dans son dictionnaire
Voler les mots sur toute la planète
Ah vraiment ces Français sont pas nets
De vrais pickpockets !
Mais est-ce vraiment voler ? Cela fait partie, à mes yeux, des échanges qui se sont produits au fil des siècles, sans compter avec les mots dont nous trouvons les racines dans de très anciens temps et qui nous sont communes. Ni avec ceux qui nous ont été empruntés puis qui sont revenus transformés par un usage dans un autre contexte. Barbara Cassin, présentant son Vocabulaire européen des philosophies - Dictionnaire des intraduisibles, dit bien que "la diversité des langues enrichit la pensée". 

La chanson de Michèle Bernard cite de nombreux mots venus d'ailleurs, que j'ai mis en gras dans le texte des couplets ci-dessous. Comment aurions-nous nommé les objets dont il est question sans les noms qui leur étaient déjà donnés ? Ces mots-là n'étaient pas intraduisibles ?

Voler aux Grecs, aux Latins, aux Gaulois
Ça va de soi, ça va de soi
Voler aux Anglais, aux Allemands, aux Italiens
C'est normal entre voisins
Oui mais voilà ça va bien plus loin
Ils ont même volé les polynésiens
Piqué paréo et tabou aux Tuamotu
Chez les Chinois le mot typhon soufflé pour de bon
Banane et macaque en Afrique, tu parles d'un trafic
Le raphia chipé aux Malgaches à coup de cravache
Même aux Arabes, c'est le bouquet, t'imagines pas c'qu'ils ont piqué !
Le barda, le safari, le café, le nénuphar
La guitoune et le satin, la valise et le hasard
Le magasin, le cramoisi, le charabia et l'alchimie
Le sirop, le sofa, le souk et la nouba

Voler aux Grecs, aux Latins, aux Gaulois
Ça va de soi, ça va de soi
Voler aux Anglais, aux Allemands, aux Italiens
C'est normal entre voisins
Oui mais voilà ça va bien plus loin
Ils ont même volé les Amérindiens
La tomate et la cacahuète au nez des Aztèques
Le toboggan, le mocassin chez les Algonquins
Volé aussi les Bengalis, plus de pyjama
Et puis leur joli paradis nommé Nirvana
Et même aux Turcs, c'est le bouquet, 
Tu d'vineras pas c'qu'ils ont piqué !
La turquoise et le turban, le cosaque et le derviche
La bergamote et le divan, le caviar pour les riches
Le talisman, le cimeterre, la percale et le janissaire
Le pacha, le lascar, sarabande et bazar

Je vous invite à écrire une ou deux phrases dans lesquelles vous utiliserez au moins dix de ces mots.
Exemple :
Qui a laissé traîner une banane près du toboggan ? Me voici à présent installé sur le satin d'un divan comme un pacha en pyjama, ne supportant même plus mes mocassins, pendant que mes amis font la nouba et mangent des cacahuètes au comptoir du café du coin.
C'est à vous main tenant. Postez dans les commentaires ci-dessous vos phrases contenant les mots venus d'ailleurs.