DSCN5439

Le voisement, selon Wikipédia, est une propriété de certains sons de la parole. Un son est dit voisé si sa production s’accompagne d'une vibration des cordes vocales, et non voisé dans l'autre cas. On utilise aussi couramment les termes de sonore et sourd pour désigner cette opposition. Tout locuteur peut facilement faire l’expérience de ce phénomène en plaçant sa main sur sa gorge (au niveau de la pomme d’Adam pour les hommes) puis en prononçant successivement « ssssss » (non voisé) et « zzzzzz » (voisé).

On parle aussi de sonorisation des sons.

Les voyelles, étant par essence portées par la voix, sont naturellement voisées (la photo qui accompagne ce jeu montre la jonction entre l'Arbre des voyelles de G. Penone au Jardin des Tuileries avec un arbre soumis aux variations des saisons).

Les consonnes de la série suivante sont voisées, ou sonores : occlusives (b, d, g) ou fricatives (v, z, j).

En ce qui concerne les occlusives, vous devriez sentir la différence si vous prononcez b (sans ajouter de voyelle) puis p. Même chose pour d puis t. Ou encore pour g puis k. 

Poursuivez l’expérience avec les fricatives : v et f, z et s, j et ch.

La lettre r, en français, est une fricative voisée.

Sont aussi voisées les consonnes m et n.

Et, à présent, cherchez des mots qui ne sont que voisement : consonnes voisées et voyelles. 

En voici quelques-uns : bas, barda, briser, brave, doux, doser, derrière, dur, gars, guerrier, gaze, guise, vin, évader, évasion, vosgien, rasoir, zumba, Zanzibar, baiser, jour, jouer, bouger, jardin, robot, ravin, redoux, manant, mignon, nommer, mandarine…

Il y en a d’autres ! Didier Malherbe, dans un de ses sonnets, en fait la démonstration. Faites-en une liste et composez une phrase d’au moins dix mots qui ne comportera que des sons voisés. 

Exemple : Je viens de vendre vos habits usagés et des mandarines au bazar du barrage.

C’est à vous main tenant. Postez vos phrases voisées dans les commentaires ci-dessous. Merci.