11 janvier 2017

POÉTIQUE : REMARQUES, de Jacques Roubaud - janvier 2017

« Ce volume rassemble un demi-siècle de réflexions dans une forme particulière de prose que j’appelle remarques. », écrit Jacques Roubaud. Il ajoute qu’il se compose de 15 sections de 317 remarques chacune. 317 étant un nombre premier, comme l’est aussi 2017, ce sera notre rendez-vous mensuel : vous trouverez, chaque mois, quelques-unes des remarques de Jacques Roubaud dans ce blog, précédées du numéro qu’elles ont dans le livre. 30. Votre langage porte votre mémoire. La mémoire naît avec lui (avant, réminiscences... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 janvier 2017

L'histoire de ta vie, nouvelle de Ted Chiang

L'histoire de ta vie est le titre de la nouvelle qui sert de base au film de Denis Villeneuve, Premier contact. On peut, à la lire, noter les différences entre les deux oeuvres, voir ce que l’une apporte à l’autre, et réciproquement. Comme quand vous lisez une histoire à un enfant en la modifiant légèrement ici et là, et que l’enfant vous arrête en vous faisant remarquer qu’il connaît l’histoire et qu’il n’accepte pas que vous la changiez ; vous lui dites : « — Si tu connais déjà la vraie histoire, pourquoi veux-tu que je te la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
09 janvier 2017

Circus Musicae, création originale proposée par les élèves de la FSMS

À la fin d’une journée consacrée à la Formation Supérieure aux Métiers du Son, le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris a ouvert ses portes pour un spectacle exceptionnel réunissant musique, cinéma et cirque. Il faudrait écrire musiques au pluriel tant les propositions étaient variées : improvisation avec des instruments et des équipements électro-acoustiques (quelque chose qui vient troubler vos perceptions de l’intérieur), trois versions musicales pour un très court-métrage de 2 minutes (ballet de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 janvier 2017

L'enfant et la rivière, d'Henri Bosco

Deux romans, lus récemment, Tropique de la violence et Petit Pays, font référence au livre d’Henri Bosco, L’enfant et la rivière. Je n’ai pas souvenir d’avoir lu auparavant ce livre où Pascalet, enfant, quitte la maison de ses parents pour aller à la rivière que son père lui interdit avec autorité. Il part pendant l’absence de ses parents, qui l’ont confié à sa tante Martine. C’est certainement Bargabot, le braconnier, une sorte de hors-la-loi toléré, qui lui en donne le désir. Et il découvre les merveilles d’une nature libre,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2017

Sonnet, musette...

Pétrarque a inventé le sonnet, dit Paterson dans le film de Jim Jarmusch. Ça tombe bien, je viens de lire plus de 160 sonnets de Didier Malherbe. Ce n’est pas Laure que celui-ci célèbre, ni même le laurier, mais un roseau, une anche. Je vous propose les rimes d’un de ces sonnets. À vous d’en compléter chaque vers, en respectant la ponctuation. Vous êtes libre en ce qui concerne le nombre de pieds, alexandrin, octosyllabe, décasyllabe ou ce que vous voudrez, d’autant qu’on y chante une capricieuse : ………. humeur ………. maussades, ……….... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 janvier 2017

Paterson, film de Jim Jarmusch

Une vie réglée comme des horaires de bus dont le conducteur (Adam Driver - le réalisateur a-t-il choisi cet acteur pour son nom ?), ne laissant presque rien paraître sur son visage, écoute les conversations, regarde les gens, les murs de briques, les arches, les chutes d’eau… Et écrit dans un carnet secret. Il ne dit pas de lui qu’il est poète : c’est sa femme (Golshifteh Farahani) qui le lui répète chaque jour, lui demandant de promettre d’envoyer ses poèmes secrets à un éditeur. La poésie qu’il veut bien lire ou dire est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 janvier 2017

MEXIQUE (1900–1950), exposition au Grand Palais, à Paris

Un demi-siècle (et un peu plus) pendant lequel le Mexique s'est libéré de la mainmise de l'Europe, puis, à travers de multiples soubresauts, a construit son histoire. Les artistes, après avoir suivi les influences européennes, ont cherché, avec la Révolution mexicaine, dans le passé et le présent leur expression propre, ce dont témoignent notamment les fresques murales, la photographie et le cinéma. Des femmes fortes s'y distinguent dans une société où elles doivent lutter pour être reconnues. Deux oeuvres de Diego Rivera ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 janvier 2017

L'anche des métamorphoses, de Didier Malherbe

Des sonnets, une forme qui résiste au temps, comme l’anche de ces instruments à vent que fréquente et pratique Didier Malherbe. C’est à cause de son nom, sans doute. Fait d’une herbe, « simple brin d’herbe qui pousse / Dans le pré » et qui donne, « entre tes pouces », une note à « la brève longévité ». Et, comme sa musique depuis tant d’années déjà, ses rimes nous surprennent. Il y en a même de latines. Mais ce qui saisit mon oreille, c’est le rythme de ses vers. Jamais le même, bien que souvent... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2017

Les vies de papier, de Rabih Alameddine

Aaliya a 72 ans et vit à Beyrouth. Quand on fait sa connaissance, ses cheveux sont bleus. Elle a une arme, l’AK-47, depuis que, dans son appartement, un milicien a déféqué, comme pour marquer de façon indélébile son passage et qu’elle ne serait jamais en sécurité ; cela signifiait : « J’ai été ici, que cela te plaise ou non ». L’arme lui vient d’un jeune homme, Ahmad, qu’elle a aimé sans doute, qui l'a aimée peut-être, mais qui a suivi le FPLP. Répudiée encore jeune par son mari, elle trouve un emploi dans une librairie.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 janvier 2017

Le client, film d'Asghar Farhadi

Une première vision de ce film d'Asghar Farhadi peut conclure à la culpabilité individuelle de chacun, à son corps défendant. La femme (Taraneh Alidoosti), que la honte pousse à refuser de porter plainte. L’homme (Shahab Hosseini), qui va se perdre au piège de la vengeance. Le loueur (Babak Karimi), qui n’a pas tout dit lors de la location, pensant d’abord rendre service au couple. Les voisins. Le client présumé : l’argent, qu’il utilise pour se faire pardonner, peut-il vraiment effacer quoi que ce soit ? Pas de culpabilité... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,