IMG_1189

fullsizeoutput_27d5

Le Festival d’Humour de Bourg-la-Reine, organisé par le CAEL, MJC-Centre social de la Ville, en est, cette semaine, à sa 22e édition. Comme chaque année, on y vient pour une programmation de grande qualité (où les humoristes de la parole côtoient des musiciens farfelus)  mais aussi pour son accueil, et notamment le décor dans lequel le public entre quand il franchit les portes de l’Agoreine. Et, cette année, nous entrions dans une maison hantée où erraient des fantômes.

L’inauguration de ce festival a eu lieu samedi dernier avec le groupe Triwap. Marinette Maignant les a présentés comme la nouvelle génération des musiciens qui jonglent avec les voix, les instruments et le rire des spectateurs. Et elle a bien raison. Non seulement leur polyphonie est agréable à l’oreille, non seulement les couleurs de leurs costumes et de leur décor sont chaudes comme le plaisir, mais encore ils osent des pas de danse, jouent des palmas, entraînent le public dans des frappes de mains spontanées, changent d’instruments (piano, guitare, trombone, flûte à bec, contrebasse, cornemuse… ah non, pas cornemuse)… Ils se sont rencontrés à Rennes et nous le font savoir : ils viennent de Breizh pour mettre le feu… Des textes fins, des musiques joyeuses et une énergie communicative (photo ci-dessous : Rémi Angeli). La jeune génération a de l’avenir.

2013-03-24-Triwap-©-Rémi-0001

Et la plupart des spectacles programmés cette semaine affichaient complet.