31 décembre 2016

Poème court à terminer

Dans la collection d’Agnès b., il y a des écrits de Robert Filliou, trois feuilles de papier kraft d’une série intitulée « Longs poèmes courts à terminer chez soi ». J’ai choisi de vous présenter l’une de ces feuilles qu’il vous faudra continuer.

DSCN5371

Parfois (c’est le titre du poème) alterne des propositions contradictoires :

Parfois je me vois grand
parfois petit je me vois
Parfois je me vois riche
parfois pauvre je me vois
Parfois je me vois général
parfois simple soldat je me vois
Parfois je me vois dans la glace
parfois dans la glace je ne me vois pas
Parfois je me vois en vie
parfois en mort je me vois

Vous comprenez aisément le principe. Je vous invite, à la suite de Robert Filliou, à ajouter trois doubles « parfois » au poème.

Exemple :
Parfois je me vois piéton
parfois automobiliste je me vois
Parfois je me vois lecteur
parfois auditeur je me vois
Parfois je me vois fatigué
parfois vigoureux je me vois

C’est à vous main tenant. Merci de poster dans les commentaires ci-dessous trois doubles « parfois ». Et à l’année prochaine !

241 chaises ont été ajoutées à l'album photos 2000 chaises 4e trimestre, soit 2000 chaises depuis le début de l'année.

Posté par onarretetout à - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Poème court à terminer

    Parfois je me vois joyeux
    parfois triste je me vois
    Parfois je me vois lointain
    parfois proche je me vois
    Parfois je me vois vieilli
    parfois encore jeune je me vois

    Posté par pseudo, 01 janvier 2017 à 14:18 | | Répondre
  • Parfois je me vois croque mitaine
    Parfois câlin je me vois
    Parfois je me vois démon
    Parfois ange je me vois
    Parfois je me vois malin
    Parfois stupide je me vois

    Posté par abcl, 01 janvier 2017 à 16:25 | | Répondre
  • Parfois je me vois engourdi
    parfois réchauffé je me vois
    Parfois je me vois morfondu
    parfois exaucé je me vois
    Parfois je me vois torturé
    parfois voluptueux je me vois

    Posté par charbaude, 02 janvier 2017 à 22:03 | | Répondre
Nouveau commentaire