FullSizeRender

Le « foutu bon sens », Juliette Kapla ne s’y laisse pas prendre. Elle était à la Médiathèque d’Ivry-sur-Seine (94) récemment. Et c’est avec cette chanson - Laissez chanter les casseroles - qu’elle a conclu une heure d’improvisations, accompagnée de Fabrice Vieira. Des conseils à sa façon, une voix qui sait se percher sur n’importe quelle corde, comme un oiseau qui traverserait la fumée des feux de Bengale pour se poser parmi les disques et les livres. Il y avait quelque chose de magique dans cette rencontre d’un samedi après-midi. Il a suffi d’ « arroser le pied de la lettre » et une note de la guitare, et les lumières se sont allumées sur des airs brésiliens.

J'ai assisté à cette rencontre dans le cadre de la Carte blanche du Théâtre Antoine Vitez à la Compagnie Lubat : Les Tiers-états debout.