James Noël propose une anthologie de poésie haïtienne contemporaine, « un brassage de tempéraments passionnants qui rassemble quatre générations ouvertes et poreuses aux grands flux de l’histoire, de l’amour, du pays, du jeu, de la colère, du monde, du sexe, de l’exil, de la mer, de la joie »… C'est notre rendez-vous mensuel, accompagné de documents extraits du n°3 de la revue Intranqu'illités (Maître d'oeuvre : James Noël - Direction artistique : Pascale Monnin, Barbara Cardone)

haiti

À personne

si tu lis ce poème
ne le dis à personne si le verbe devient aussi lourd
qu’un regard au milieu des halos
dis-leur tout simplement que Port-au-Prince passait comme par hasard
et paresseusement nous avons fait route ensemble
ne le dis à personne
si tu te souviens des enfants plantés
comme les cactus
autour des maisons en terre cuite
ou tissés en tresse de natte autour de la Momence
ne le dis à personne
si le lampadaire dans mon poème est une perle d’encre
pour les saintes Têtues
des oraisons pour la récolte
quand la terre est une femme qui avorte
dis-leur tout simplement que l’adieu dans mon poème
est une femme blessée à coups de vivre
quand la joie s’en va comme un félin
dis-leur tout simplement
que c’est le cri de l’espace
qui blesse
et non les périmètres du doute

Courtechève Lavoie Aupont (in Partances, New York, Rivarticollection)

Dubréus Lhérisson - perles, poupées sur chassis

Vous trouverez les autres extraits de l'anthologie et de la revue Intranqu'illités ici :
janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre