30 septembre 2016

« Ces nymphes, je les veux perpétuer... » - Hommage à Mallarmé à la Maison de la Poésie, à Paris

Comment dire Mallarmé ? Sinon en convoquant ce texte : L’après-midi d’un faune. Texte que le poète a travaillé toute sa vie, multipliant les publications, et, surtout, visant à en faire un texte de scène dans lequel on trouve les mots, la danse et la musique. Croisement des arts, donc, qui va mettre en jeu le corps. L’érotisme est toujours vivace chez Mallarmé, y compris pour dire que « la chair est triste ». La poésie n’est pas que la quête du Livre, elle est, comme dans cet après-midi du faune, quête de l’autre, de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,