09 septembre 2016

Les cahiers de Tinbad n°2

Le rendez-vous était au Café de la Mairie, Place Saint-Sulpice, à Paris. Premières rencontres, pour moi, avec ces auteurs, avec une revue, Les cahiers de Tinbad. Et je me suis laissé mener par la question du temps :  La première lecture, de Bernard Sarrut, était extraite d’un roman épistolaire, Lettres à l’inconnu(e). La proximité de ma lecture de La carte postale, de Jacques Derrida, a sans doute influencé ma perception, et c’est sur la durée de cette correspondance entre l’auteur et l’inconnu(e) que je me suis fixé :... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,