07 septembre 2016

Fils du feu, de Guy Boley

Pour l’enfant, les bruits et les coups rythmés de la forge font de son père et de Jacky des héros proches des dieux ou des grands conquérants. Pour l’écrivain, ces bruits et ces coups donnent le rythme de la phrase, du paragraphe, du texte. Et la vie du village, à l’instar de ces battements, a quelque chose de répétitif : la lessive, les trains, la voisine qui attend toujours son fils mort, le voisin qui sent l’Aqua Velva… Importance des draps, ceux où l’on dort, celui sur lequel on projette les images du catéchisme, ceux qu’on... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :