James Noël propose une anthologie de poésie haïtienne contemporaine, « un brassage de tempéraments passionnants qui rassemble quatre générations ouvertes et poreuses aux grands flux de l’histoire, de l’amour, du pays, du jeu, de la colère, du monde, du sexe, de l’exil, de la mer, de la joie »… C'est notre rendez-vous mensuel, accompagné de documents extraits du n°3 de la revue Intranqu'illités (Maître d'oeuvre : James Noël - Direction artistique : Pascale Monnin, Barbara Cardone)

L’anthologie est présentée ce vendredi 18 mars à la Maison de la Poésie, à Paris.

 

La voix qui parle en toi, laisse-la parler. Laisse-la parler plus que de raison, jusqu’à ce qu’elle se casse et fasse écho dehors.

James Noël (in Kana sutra - Vents d’ailleurs)

pascalemonin

 

 

 

 

 

 

Pascale Monnin - Morcelé

 

Je revendique la sorcière qui m’enfanta
une nuit mauve
je revendique la libation qui fit de moi
l’orage des ciels d’octobre

s’il y a un homme c’est ma main libre
qui rencontre le monde

s’il y a une route c’est mon corps aveugle
qui cherche sa mémoire

Rodney Saint-Eloi (in J’ai un arbre dans ma pirogue - Mémoire d’encrier)

Vous trouverez les autres extraits de l'anthologie et de la revue Intranqu'illités ici :
janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre