31 juillet 2015

La Montagne, par le Collectif Bonheur Intérieur Brut

Si je ferme les yeux, les sifflements que j’entends me feraient penser à ceux des feux d’artifice. Comme si c’était une fête, la Montagne. Ce sont les chaussures qui glissent. Un plan incliné où descendre est périlleux, où il faut se tendre, se pencher pour rester droit. Un plan noir comme une scène de théâtre, comme un plateau de danse, où chaque geste est une audace.  Et la montagne s’ouvre, les spectateurs doivent à leur tour trouver leur place dans cet espace, sur les bords, au milieu… Là se jouent les duos, la violence, la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,