29 juin 2015

Meursault, contre-enquête - de Kamel Daoud

Moussa est « mort dans un livre ». Mais il n’avait pas de nom, c’était seulement « l’Arabe », tué sur une plage, « à cause du soleil », par Meursault, dans le roman de Camus, L’Étranger. C’est de là que ça part. Kamel Daoud est Algérien. En creusant cette histoire, comme on creuse une tombe, il met en scène l’Algérie d’aujourd’hui, celle qui fera bientôt fermer les bars où l’on vend de l’alcool, comme ce bar où son personnage, Haroun, reçoit la visite d’un universitaire curieux de savoir qui Meursault a... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :