le-baiser-billie

Elle a choisi pour nom de scène Billie, comme Billie Holiday sans doute, à qui elle rend hommage dans ce disque. On y voit des couleurs mêlées, des circuits bleus, comme le sang qui serait un « don des dieux » pour une « sirène du Mississippi », une sirène dont la voix envoûte, enchante. Et, quand elle est en apnée, elle appelle le baiser, « ta bouche sur ma bouche, ça fait mouche », est-ce à dire que je suis mordu par cette « Sangtimentale », que je mords à l’hameçon, à l’âme-son, « l’âme bleue », « l’amour amer » ? Vous l’entendez, les mots dans ses chansons font des vagues. Wikipédia dit du prénom Billie que c’est un prénom épicène (qui peut être masculin ou féminin), alors je ne suis pas surpris qu’elle se prenne pour « la fille Peter Pan ». 

J’avais d’abord entendu « Dehors », dont je vous invite à regarder le clip en cliquant sur la pochette de l’album.