visuel_PDR_2013C’était un festival très féminin, où l’on pouvait voir le Quartet Buccal (dans une nouvelle création), les 3C Théâtre (Hier, les lavandières), le Group Berthe (Les pieds sur la nappe), la Compagnie Désuète (Plus rien ne bouge), le Begat Theater (Les demeurées).

DSCN2499Et encore Claire Ducreux, dans la trilogie de ses spectacles construits autour d’un objet de l’espace public et avec des gens du public ; j’avais déjà vu Barco de arena et Le sourire du naufragé, j’ai découvert De paseo avec toujours autant d’émotion devant la danse sensible de Claire.

DSCN2511Une autre femme, plus provocatrice, a défié la pluie qui commençait : Prisca de Grimon, de la Compagnie Carnage Productions. Chez elle, rien ne correspond à la ménagère de moins de cinquante ans : c’est un tourbillon de tout ce qui n’est pas correct. Elle fume, elle boit. Et quand elle s’en prend à la chanson du « Cake d’amour » de Peau d’Âne, le pire est à prévoir. Avec une telle bonne humeur qu’on lui pardonne tout, et qu’on mangerait bien de son cake, finalement.

Enfin, pour cette soirée, la fanfare Miss Trash a réalisé une performance : faire une déambulation à l’intérieur de l’espace Jemmapes, tellement il pleuvait sur le canal St Martin. Et il leur a fallu beaucoup d’énergie pour dérider un public frigorifié par l’averse, et pour nous faire croire que le temps allait changer. En tout cas, c’est dans le hall et les escaliers que ça chauffait !

DSCN2540

Rappel:
Guinguettes et Compagnies, c'est ce week-end !

Cliquer sur l'affiche pour atteindre le programme

affiche et logos