karabistouille_001Il suffit de peu, deux couleurs (ou quatre), une main droite, une main gauche, un dos, un ventre, et de peu de temps pour que les enfants choisissent leur histoire dans les gestes de la danseuse comédienne. « Même pas peur » diront les uns, tandis que d’autres (peut-être les mêmes) riront ou seront séduits par le petit jaune qui se love dans la poche rouge d’où viendra le déloger le méchant bleu. Méchant ? Pas si sûr, joueur oui. Parce que ce spectacle ne dit pas le bien et le mal, il ne fait que raconter une expérience, la vie, l’autre, la société, l’amitié, l’amour, de ces choses essentielles et tellement… évidentes qu’elles n’ont pratiquement pas besoin de mot. Je suis l’un, je suis l’autre. Mon corps entier est une aventure. Il me fait rire ou bien souffrir. Il y a toujours à découvrir, le caché, le visible, l'ici et l'ailleurs, le caractère, la caravane…

J'ai vu ce spectacle au Centre Jean Verdier, à Paris.