Quatre Vénus vous attendent sur ce blog aujourd’hui et les jours prochains, de la plus ancienne à la plus récente. Quatre regards sur la beauté, sur le désir. Que les humains expriment pour elles du mépris ou qu’ils en soient épris, elles sont icônes des siècles, des millénaires passés, hantant encore notre imaginaire contemporain.

 

Vénus de Lespugue

Elle a été découverte le 9 août 1922 à Lespugue (Haute Garonne), elle est datée d'environ - 26 à - 24 000 ans. La statuette est en ivoire de mammouth. Brisée lors de sa découverte, elle mesure après reconstitution 147 mm de haut, 60 mm de large et 36 mm d'épaisseur. La forme générale correspond aux canons stylistiques mis en évidence par A. Leroi-Gourhan : les seins, le ventre et les hanches s'inscrivent dans un cercle autour duquel un losange inclut la tête et les jambes. La tête est petite et ovoïde, dépourvue de détails anatomiques. Elle porte des traits gravés plus ou moins parallèles interprétés comme une figuration de la chevelure. Les seins et les fesses sont très volumineux, pratiquement sphériques (stéatopygie). Les jambes sont courtes et se terminent par des ébauches de pieds. Sur la face dorsale, une série de stries longitudinales parallèles part d'un trait horizontal situé sous les fesses. Ces éléments ont fait l'objet de nombreuses interprétations, faisant notamment référence à un vêtement, une sorte de pagne. (informations et photo trouvées sur Wikipédia)

600px_Venus_de_Lespugue__replica_

 

C’est la nuit qui l’a façonnée, lentement. Toute en rondeurs, lisse, elle échappe à la définition d’un regard. On la contemple avec les mains, discrète, effacée, la tête penchée en signe d’assentiment, peut-être de soumission, les épaules basses de fatigue. Des seins si lourds, si pleins, qu’ils rivalisent avec les fesses et remplissent la paume qui se ferme sur eux, sur elles, lui donnant la chaleur qu’elle demande. Dépourvue de mains et de pieds, les jambes bien serrées l’une contre l’autre, elle est faite pour être portée, longuement caressée par devant par derrière, secrètement.

Les quatre Vénus sur ce blog sont ici : Vénus de Milo, Vénus callipyge, Vénus de Lespugue, Vénus hottentote