05 juillet 2012

Pour qu'il advienne, poèmes de Maïa Brami

Un livre beaucoup plus haut que large, poèmes, partition, dessins. On ose à peine l’ouvrir, la lecture dans la reliure n’est pas des plus aisées. J’ai un peu l’impression d’y entrer par effraction. Maïa Brami évoque une grossesse. « Comme un sac de dame ». Réaliser, marchant dans la rue, qu’« ils sont tous nés », que la naissance n’est pas commencement, qu’« il y a quelqu’un d’autre dans ma tête ». Elle nous fait vivre, avec des mots de chair, de sexe et de vérité nue, l’attente, la poche et le vide, le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,