100_4428Les musiques ont occupé les rues, les places, les lieux plus intimes :

La fanfare Lâchez les chiens, avec vielles à roues, cornemuses, flûtes, accordéon, tambours, portant des vêtements jaunes à pois, a arpenté Nevers, entraînant le public dans son sillage.

100_4385Les Mécaniks aléatoires sonores de Zo Prod essayaient des accords et des mouvements percussifs à deux pas du Palais Ducal.

La Ligue des Utopistes Non Alignés, devant sa caravane, présentait son Dispositif : des instruments originaux, faits de tuyaux en PVC, de ballons, de matériaux récupérés jusque dans les wc, au cours d’une conférence où le spectateur pouvait gagner des chips, un verre de vin, un tour en voiture…

100_4498Au P.A.C. des Ouches, mus par des moteurs actionnés électriquement, des mécanismes émettaient des sons, comme cette sorte de trombone à pieds, sans coulisse.

100_4453Et les Balles Capone en route pour Palerme avec leur 2cv-rolls pleine de ressources grattaient les guitares, jouaient de la flûte, nous invitant au mariage de Peppina, un mariage qui, on s’en doute, ne sera pas de tout repos !

Le duo Dithyrambe, enfin, donnait un petit récital délicieux, chantant des airs connus de la fin du 20e siècle comme s’ils étaient d’une autre époque, passant les Beatles, Elvis Presley et autres Village People à la moulinette baroque.

100_4413