Les quelques images des Guinguettes présentées sur ce blog les jours précédents n'en montrent pas un aspect qui mérite un petit article : le bestiaire du Festival cette année.
Il y a d'abord les chenilles processionnaires urticantes qui ont interdit l'accès à une partie de l'espace où devait se dérouler cette fête sur la rive palaisienne de l'Yvette. Elles ont élu domicile dans des chênes du Parc de Fourcherolles et y ont fait leurs nids.
Sur la rive villebonnaise de l'Yvette, un escargot cheminait avec sa coquille, le dimanche matin.
A Chilly-Mazarin, des écureuils se sont faufilés sans chemise dans l'Ôtre Ville (le temps de sortir l'appareil photo, ils avaient disparu), une chèvre est sortie de son enclos et s'est promenée sur le toit du chenil, et une chauve-souris, installée dans l'escalier qui menait aux loges, aurait pu, affolée, se prendre dans les cheveux des artistes.
Il y avait bien sûr le Bestiaire Alpin du Théâtre de la Toupine, entraîné par les chaînes qui le relient à la balançoire à bascule mise en mouvement par les parents, et où on pouvait voir un choucas
Quelques images...

chenechenilles  100_3882
100_3710  100_3871  100_3877

Le texte ci-dessus comprend des mots commençant par ch et semblant s'appeler l'un l'autre. Vous pouvez le continuer ou en écrire un autre en faisant comme moi : on doit trouver dans chacune de vos phrases au moins un mot commençant par les lettres ch.